Le Chaga, c’est quoi ?

J’ai fait la connaissance du Chaga en cherchant des produits du Canada à rapporter en France… Je suis curieuse, alors je me suis penchée sur la question… et je n’ai pas été déçue !

Présentation

Il nous vient des contrés lointaines de l’hémisphère Nord… Le chaga est un champignon parasite du bouleau qui n’a pas de pied et ressemble…. à du bois brûlé ! Il faut de 7 à 10 ans pour qu’un champignon Chaga  se constitue et apporte toutes ses richesses thérapeutiques.

Il est considéré comme un superaliment riche en vitamines, en minéraux et en antioxydants.

Ce champignon contribue à améliorer la santé et la vitalité. Riche en vitamine B, en flavonoïdes, en phénols, en minéraux et en enzymes.  Le chaga est l’aliment qui contient le plus d’antioxydants (25%). Sa grande teneur en superoxyde dismutase (une enzime antioxydante) lui confèrerait une action puissante contre le vieillissement de l’organisme. Et comme tout superaliment, il est non toxique et sans effet secondaire, et peut être consommé par tous (ou presque***), tous les jours et à volonté. C’est aussi une source d’acide pantothénique, une vitamine indispensable au bien-être des glandes surrénales et des organes digestifs.

En bref : Le Chaga possède de nombreuses propriétés bénéfiques : anti-inflammatoire, détoxifiant, antioxydant, etc.
Il est comparable au Maca…

Conservation : Il se conserve dans un endroit sec.

Bon ok, c’est bien tout ça, mais on le prépare comment ce champignon ?

Sauté à la poêle ?

Non, non, non ! En infusion ! Tout simplement !

C’est un excellent succédané du café, ou du thé ! sans les inconvénients….Il ajoute une saveur nouvelle à votre catalogue des goûts. Sa rondeur en bouche, son goût suave en font un aliment plaisir outre ses bienfaits thérapeutiques puissants.
Le chaga est votre nouveau breuvage, il prendra soin de vous au quotidien et vous apportera force et vitalité…

La recette

Mettre 2 à 3 morceaux de Chaga dans une théière remplie d’eau froide puis laissez reposer pendant trente minutes. Personnellement, je fais ça la veille au soir…..

Faire chauffer sans ébullition pendant environ trente minutes.
Sucrer selon son envie et déguster. On peut ajouter du lait végétal, c’est encore meilleur ! Il est aussi possible d’aromatiser le Chaga avec une autre tisane ou un autre thé.

Si on a un poêle à bois : Mettre la théière directement sur le poêle à bois pour réchauffer la tisane en douceur et la garder à température toute la journée.

Où trouver du Chaga

Quand je suis en France, je l’achète chez Kanata, en ligne, et je ne manque pas de m’offrir au passage d’autres douceurs canadiennes, comme le thé à l’érable etc.

Tisane de Chaga chez Kanata

Le chaga en poudre infuse plus vite, vous en trouverez ici ;

Chaga bio en poudre

J’ai écrit cet article tout en dégustant mon mug de Chaga, j’espère que vous vous découvrirez aussi bientôt cette infusion aux mille vertus !

infusion-de-chaga

 

*** Ne jamais consommer de Chaga en cas de prise d’anticoagulants ou si vous venez de subir une transplantation et que vous suivez un traitement après transplant. Le Chaga amplifie les effets des médicaments anticoagulants tels que l’aspirine, warfarine, cyclosporine etc… (certains suppléments naturels sont aussi des anticoagulants, il est donc obligatoire de vérifier les effets des suppléments que vous prenez).
Le Chaga peut interagir également avec l’insuline risquant d’augmenter le risque d’hypoglycémie et faire chuter le niveau de sucre dans le sang. C’est pourquoi nous vous conseillons de toujours consulter votre professionnel de santé avant d’apporter une modification à votre régime alimentaire et la nouvelle utilisation de suppléments….

Pour aller plus loin…

L’histoire et les origines du Chaga remontent à plusieurs siècles.

L’Inonotus obliquus pousse dans les forêts de Corée, dans l’Est de l’Europe du Nord, en Russie et au Canada où il survit aisément à des conditions climatiques extrêmes.

Il ne manque pas de surnom : « don de Dieu », « champignon de l’immortalité », « roi des plantes » ou encore « diamant de la forêt ».

Vous vous souvenez sûrement de cette découverte : Dans le massif de l’Otzal, à 3200 m d’altitude entre l’Autriche et l’Italie, sous un glacier, le corps momifié auquel on a donné le nom d’Otzi… Dans sa bourse, on a retrouvé 3 espèces de champignons  dont un chaga !

En 1958, des chercheurs russes et finlandais découvrent que le Chaga posséde de puissantes capacités pour combattre le cancer, notamment celui du sein, du foie et de l’utérus.

En 1960, les propriétés du Chaga sont mises en avant grâce aux progrès de la science.

Au milieu des années 1990, des chercheurs japonais ont démontré l’efficacité des extraits de Chaga dans le ralentissement du développement des cellules cancéreuses et de la croissance tumorale.

L’acide bétulinique, les polysaccharides, les antioxydants et plusieurs phytostérols contenus dans le Chaga se révèlent particulièrement efficaces pour protéger le corps contre le cancer mais aussi pour accompagner le patient dans la lutte contre sa maladie. 

Le champignon est ainsi capable de réduire les effets secondaires de la chimiothérapie et de détoxifier l’organisme des matières radioactives émises. (Source : champignon-santé )

Le Chaga est depuis longtemps utilisé dans la médecine traditionnelle pour sa teneur exceptionnelle en nutriments qui luttent contre les radicaux libres et favorisent la longévité.

Le Chaga, pour des raisons médicales, peut être pris sous forme de gélules que vous trouverez ici : les champignons qui soignent

 

 

Share

You May Also Like

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas visible. Champs obligatoires *