Salade croquante et rafraichissante !

Cette salade est exquise ! Un subtil mélange sucré-salé, relevé par le parfum de la coriandre… Les carottes et les germes de soja lui confèrent un croquant ! Miam ! 

C’est une salade particulièrement rafraichissante…

Recette à imprimer !

Salade de Chou Chinois

Une salade croquante et rafraichissante !
Temps de préparation10 min
Type de plat: entrée
Cuisine: Cuisine asiatique, Cuisine crue, Sans gluten, Vegan, Végétale
Keyword: chou cinois, salade asiatique, salade crue
Portions: 6 portions
Auteur: bymima.com/blog

Equipment

  • 1 planche à découper + un couteau
  • 1 saladier + couverts
  • 1 presse agrume
  • 1 rape à carottes

Ingrédients

Il vous faut :

  • 1/4 de chou chinois
  • 1 carotte
  • 1 bol de germe de soja environ meme volume que la carotte rapée....
  • coriandre à volonté selon son gout personnel
  • 1/2 citron jaune à presser

Pour la sauce :

  • 5 c à soupe d'huile de tournesol
  • 3 c à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 c à soupe de sauce soja sans gluten, remplace le sel
  • 1 c à soupe de sirop d'agave

Instructions

La recette :

  • Prélever 1/4 du chou. (Le reste du chou se conservera très bien au réfrigérateur enveloppé dans de l'essuie-tout. Il peut aussi etre braisé ou ajouté à un potage...)
  • Couper le chou pour diviser la partie haute de la partie base, plus ferme.
  • Couper la partie haute du chou en fines lanières, en suivant le sens de pousse de la feuille...
  • Couper la partie basse du chou perpendiculairement au sens de la feuille...
  • Mettre le chou dans un saladier.
  • Ajouter la carotte rapée, les germes de soja lavés et égouttés.
  • Aroser du jus du citron.
  • Ciseler la coriandre et l'ajouter à la salade.
    salade-de-chou-chinois
  • Préparer la sauce en melant tous les ingrédients. La verser sur la salade.
  • Remuer et servir sans attendre, saupoudré de graines de sésame légèrement grillées...

Astuce :

  • On peut réfrigérer la salade, dans ce cas, on ne met pas la sauce. On l'ajoute au dernier moment pour préserver le croquant !

Le Chou chinois, un allié contre le cancer…

Le chou chinois fait partie des crucifères, une famille botanique qui contribuerait à nous protéger des cancers, particulièrement ceux du poumon et de l’appareil digestif.

Il existe plus de 30 variétés différentes de choux chinois. Le chou de Pékin (Pé-tsai) est celui de la recette. Le Pak-choi,  Bok choy sont des variétés qui gagnent en popularité dans nos hyper marchés !

Le chou chinois contient une multitude de vitamines et de minéraux ainsi que des composés actifs dont les propriétés sur la santé sont bien démontrées.

En bref, il est :

  • Riche en fibres ;
  • Riche en antioxydants ;
  • Riche en calcium ;
  • Limite le risque de cancers ;
  • Participe à la solidification des os et des dents

Conservation

Au réfrigérateur : il se conserve deux semaines.

Pour les salades, il est préférable de le consommer dans les quatre ou cinq jours suivant son achat.

Au congélateur : Le blanchir deux ou trois minutes, le couper en fines lanières et le rafraîchir dans l’eau glacée avant de le mettre dans un sac à congélation.

Pour la petite histoire… Sur la corde à linge !

En Chine, on accrochait autrefois les feuilles de chou sur des cordes pour les faire sécher en prévision de l’hiver. À l’automne, toutes les cours des maisons étaient ainsi garnies de rangées de feuilles de chou suspendues. Cette habitude existe encore dans certaines campagnes où le réfrigérateur n’est toujours pas la norme.

Introduit en Occident à la fin du XIXe siècle, le chou chinois s’est récemment acquis une excellente réputation partout dans le monde occidental en raison de sa valeur nutritive, de ses rendements et du fait que sa période de production est relativement courte (50 à 60 jours pour les variétés hâtives).

Je le cultive dans mon potager ! De ma récolte de septembre 2018, dont je suis fière !

L’interaction entre les crucifères et certains médicaments

Les indoles, des composés présents dans les légumes crucifères, peuvent notamment diminuer l’action de certains analgésiques tels que les produits contenant de l’acétaminophène(Tylenol®, Atasol®, Tempra®, etc.) et d’autres médicaments combinant un mélange d’ingrédients actifs (Benylin®, Contac®, Robaxacet®, etc.). Les personnes qui consomment une grande quantité de légumes crucifères doivent prendre cet aspect en considération.

Source : Passeport-santé

Les pousses de soja ou germes de soja….

Les pousses de soja ne sont pas issues du soja, mais du haricot mungo. Très peu caloriques, elles se dégustent sans compter, toute l’année.

Elles sont très faciles à faire germer chez soi. Il faut de l’eau, un récipient fermé et des haricots mungo (ils ressemblent à des petites fèves vertes).

On fait d’abord gonfler les grains de haricots mungo en les laissant tremper dans l’eau une nuit, dans un récipient à l’abri de la lumière. Il suffit ensuite de vider cette eau tous les matins pour laisser les germes se développer dans la journée, et de remettre de l’eau le soir jusqu’au lendemain matin où on recommence la même opération. Préférer effectuer cette opération dans le noir, les pousses seront plus blanches….

Les germes vont se développer en 2 à 3 jours en passant du vert au blanc, avec une pointe jaune (les cotylédons).

La carotte

Ses bienfaits ne sont plus à démontrer ! Elle est bonne pour la peau, le système cardio vasculaire, le cancer, la cataracte, …

Pour mieux assimiler les caroténoïdes des carottes
Prenez-les avec une source de gras, par exemple, un peu d’huile, ou des noix. Les caroténoïdes sont des composés liposolubles, (solubles dans le gras).

La recette en vidéo

Share

You May Also Like

Laissez votre commentaire

Votre email ne sera pas visible. Champs obligatoires *